Ambiances de quartiers

Ville ancienne : Grenoble chuchote son histoire...

Sortez vos baskets, Grenoble et ses rues anciennes, c’est à pied ou à vélo ! Pour découvrir ce quartier, suivez les pavés : de la rue Lafayette à la rue Voltaire, et jusqu’à l’Isère, les immeubles se font plus proches, les fenêtres plus hautes et l’ambiance plus intime.

GRENOBLE PATRIMOINE © Pierre Jayet-23.JPG

Avez-vous remarqué les clous cuivrés plantés dans les pavés ? Ils indiquent l’emplacement de l’ancien mur d’enceinte de Cularo, bien avant que la cité ne devienne Grenoble. Avez-vous trouvé et traduit le palindrome de la rue Jean-Jacques Rousseau ?

GRENOBLE PATRIMOINE © Pierre Jayet-4.JPG
GRENOBLE-PATRIMONE-OK-55.JPG

En remontant en direction de l’Isère et la Bastille, vous tomberez sur les petites places qui jalonnent le parcours : place de Gordes, place Claveyson, place aux Herbes. Avec leurs restaurants et cafés, elles offrent l’occasion de faire des pauses gourmandes l’hiver et de se rafraichir à l’ombre des terrasses l’été – mais comment choisir ? Entre platanes et fontaines, c’est dans ce cœur de ville que Grenoble prend un air d’Italie : la douceur et la nonchalance règnent à l’ombre de ses rues, l’animation des marchés matinaux et des soirées de festival résonne sur les façades, et cette ambiance qui vibre aux terrasses de café place Saint André, sous le regard bienveillant de la Bastille... Place Saint André ?
Nous y voici déjà. Vous attendiez-vous à découvrir l’Ancien Palais du Parlement sans autre avertissement ?

Alors nous vous laissons en profiter...

Centre-ville commerçant : sous les pavés, le shopping !

Vous faites une overdose de nature et de verdure à Grenoble et vous êtes en mal de shopping ? Soyez tranquille, nous avons une « centre-ville-o-thérapie » à vous proposer !

GRENOBLOIS-12.JPG

Le centre-ville commerçant de Grenoble comblera vos envies de shopping mode, déco, gourmandises ou culture sans pour autant vous épuiser ! Les grandes enseignes s’étirent à Grenoble autour des places Victor Hugo, Grenette, rue Félix Poulat et leurs rues adjacentes, dans un habile mélange d’architecture du XIXe siècle et de constructions plus anciennes. Suivez les pavés en vous aventurant dans les petites boutiques du centre ancien autour de la rue Lafayette, Grand rue ou rue de Bonne : vous trouverez votre bonheur, c’est sûr.

Saint Laurent : le regard d’en face

Au-delà de l’Isère, point de Grenoble ? Que nenni, l’antique quartier Saint Laurent sur la rive droite de l’Isère se tient les pieds dans l’eau et la tête dans la Bastille.

PATRIMOINE-46.jpg

Cet alignement hétéroclite de hautes maisons étroites est le berceau de la ville, depuis le IIIe siècle. Le musée archéologique y a installé ses quartiers autour de  la crypte Saint Oyand. Aujourd’hui petit poucet de la ville, le quartier doit ses visibles influences italiennes aux émigrés venus des Pouilles au XIX et XXe siècle, le surnommant « petite Corato ».

GRENOBLE PATRIMOINE © Pierre Jayet-6.JPG
GRENOBLE PATRIMOINE © Pierre Jayet-34.JPG

Facilement accessible à pied ou à vélo, il suffit d’enjamber la passerelle Saint Laurent pour apprécier une agréable promenade le long de l’Isère, et ce quartier très vivant abrite restaurants et brocantes dominicales sur ses berges. On y déambule en famille, entre amis, mais on peut aussi laisser vagabonder ses pensées le long de l’Isère – qui sait où elles atterriront ? Les sportifs traversent ce quartier à pas rapides, lors de leur ascension vers la Bastille. Le meilleur point de vue ? Depuis la Montée Chalemont ou la terrasse du musée dauphinois (gratuit), surplombant le quartier et son embrouillamini de tuiles rouges.

De Bonne : éco, vivant et beau !

Innovez, respirez ! Vous êtes en ville, et vous êtes au cœur du quartier de Bonne – belle rénovation n’est-ce pas ?  La Ville a su replacer au cœur de Grenoble  ce quartier construit autour de la caserne militaire bâtie en 1884.

GRENOBLE MODERNE © Pierre Jayet-21.JPG

Le quartier de Bonne ne se contente pas d’une simple rénovation teintée de développement durable, c’est un véritable lieu de vie pour les familles, étudiants et commerçants qui l’ont investi. Eco-quartier, il  jongle entre les constructions récentes et anciennes dans le respect des normes HQE : bâtiments à énergie positive, matériaux respectueux de l’environnement...

Caserne de Bonne Parc enfant
Caserne de Bonne centre commercial illuminations

Les enfants y ont toute leur place, qu’ils s’essayent aux jeux d’eau ou explorent  le Jardin des Vallons, aménagé pour eux.
L’éco-quartier de Bonne trouve naturellement sa place dans la cité sans excentricité, s’insère en douceur avec ses multiples aménagements et se rend accessible : transports en commun et pistes cyclables l’entourent.
Signe de réussite, le quartier de Bonne a reçu en 2009 le prix national Écoquartier décerné par le Ministère de l’Ecologie. Vivre en ville selon des normes respectueuses de l’environnement, c’est possible et c’est à Grenoble !

Championnet : créatif et branché

Ne vous fiez pas à l’apparente sagesse des façades XIXème aux tons pastel. De la place Condorcet à la place Championnet, et dans les rues alentour, Grenoble cache son quartier le plus branché !

Place Championnet

Le quartier Championnet pétille et fourmille de créativité avec ses boutiques à la mode, artisans fabricants et créateurs décalés, galeries, magasins de musique, tatoueurs, dénicheurs de tendance bohême : ils y ont tous pignon sur rue. On y compte aussi maint restaurants et bistrots branchouilles, cuisine cosmopolite et contemporaine, bars emblématiques à ne pas rater: la crème de la crème de la génération créative grenobloise est ici !
Le quartier Championnet, c’est la version locale du SoHo Londonien, il se parcourt à pieds ou à vélo, voisin de la place Victor Hugo et du quartier Saint Bruno : incontournable et bouillonnant, vous verrez Grenoble sous un autre jour !

Bouchayer-Viallet fait danser les friches industrielles !

La pleine renaissance du quartier Bouchayer-Viallet, c’est maintenant ! Dans les anciens faubourgs industriels de Grenoble, les façades rénovées des usines cachent une scène culturelle inventive, des lofts lumineux et bureaux d’entreprises écoresponsables.

Qu’on ne s’y trompe pas, le passé industriel du quartier est toujours présent à travers ces grands bâtiments qui trouvent aujourd’hui une deuxième jeunesse.

CNAC
CNAC belle electrique

On accède à « Bouchayer-Viallet » très facilement en tram ou en quelques coups de pédales, le meilleur moyen pour rejoindre Le Magasin (Centre National d’Art Contemporain) ou La Belle Electrique. Le Magasin est installé dans une formidable halle Eiffel : l’ancienne friche industrielle, cathédrale des temps modernes, ouvre au gré des expositions pour accueillir en son écrin les plus prestigieux noms de l’art contemporain. Quant à La Belle Electrique, c’est la dernière-née des salles de spectacles grenobloises. Même si vous n’êtes pas expert en art contemporain ni en musiques actuelles, ce serait vraiment dommage de bouder de telles installations. Innovez, vous êtes à Grenoble !

Saint-Bruno : par ici la vie !

Voisin du quartier Championnet, branché, et du quartier de Bonne, écoresponsable et novateur, Saint Bruno se distingue par son côté si vivant !

Place ST Bruno marché

Développé autour de l’église éponyme dont les ornements en ciment moulé méritent le détour, à deux pas du Cours Berriat et sa foule de petits commerces, le quartier Saint Bruno héberge chaque jour un marché pittoresque. Véritable point de rencontre des riverains, familles, touristes, étudiants fauchés ou branchés, le grand marché Saint Bruno prend ses aises chaque matin du mardi au dimanche. Il rivalise de bonnes affaires dans une ambiance inimitable. Vous repartirez forcément avec quelque chose : vêtements dégriffés, linge, déco ou produits frais, une escale incontournable pour une découverte d’un Grenoble populaire et authentique !

Eglise St Bruno
Place ST Bruno marché

La Villeneuve : une certaine idée de l’utopie urbaine

Quartier métissé et cosmopolite de Grenoble, la Villeneuve mérite une visite pour les amateurs d’architecture contemporaine – à ce grand projet novateur de la fin des années 60, mêlant urbanisme et projet social – artistes et architectes de renom ont été associés dans l’esprit grenoblois : innover, toujours !

 

Villeneuve

Bâtie autour d’un grand parc, telle que la voulait son concepteur, La Villeneuve est le fruit de l’urbaniste Henry Bernard, distingué par le Prix de Rome et architecte de la maison de Radio France à Paris.

Villeneuve
Place des Geants Villeneuve

Située au sud de la ville, elle est facilement accessible en transports en commun ou à vélo, et entourée d’équipements incontournables : la patinoire Pôle Sud, quartier général des hockeyeurs grenoblois Les Brûleurs de Loups, ainsi que le Palais des congrès Alpexo et la grande salle de concert du Summum, conférant à La Villeneuve sa vraie place dans la ville.
Quartier en pleine rénovation, vous y trouverez très certainement un riverain engagé pour vous relater l’histoire de La Villeneuve, développée autour des bâtiments singuliers de l’Arlequin et leurs légendaires duplex et coursives, ou encore des tours du Village Olympique.

Le campus universitaire : hors les murs !

Entre Saint Martin d’Hères et Gières, Grenoble a installé son campus universitaire. Centre névralgique de la vie étudiante, il accueille depuis les années 60 chaque jour 65000 étudiants de 180 nationalités. Un tel bouillonnement de matière grise mérite bien un lieu à la hauteur !

GRENOBLE MODERNE © Pierre Jayet-39.JPG

C’est un domaine universitaire résolument à l’américaine qui accueille les étudiants, où bâtiments des universités, écoles et installations sportives sont semés dans une large zone de nature, qui permet de circuler facilement. On ne manque pas d’espace pour faire chauffer la matière grise !

bibilotheque etudiants lecture

Bercé entre Chartreuse et Belledonne, le campus fourmille d’activité pendant l’année universitaire et insuffle à ses étudiants une dose massive de grand air entre les cours. Imperturbables, les trams silencieux sillonnent le domaine, soucieux de ne pas déranger la concentration des étudiants qui révisent couchés dans les pelouses grasses aux beaux jours. Les pistes cyclables sont également légion, déroulant leur ruban au kilomètre en l’honneur de la petite reine, favorite des étudiants.
Une bonne partie de la vie étudiante Grenobloise se forme et se consomme ici, entre résidences universitaires, cours, pauses, examens, sorties de ski et concerts – la vie trouve son tempo sur le campus.  Un environnement pareil, ça ne vous donnerait pas envie de reprendre vos études ?
Question bonus : Cosmopolite et totalement artistique, le campus élargi aux sites annexes de Saint Martin d’Hères (école d’architecture à La Villeneuve, faculté de médecine à La Tronche) compte pas moins de 35 œuvres contemporaines notables disséminées – saurez-vous toutes les retrouver et les identifier ?