On a testé pour vous - Le Grenoble Street Art Fest !

Un mois d'art en ville, c'est reparti !

Posté le 6 juin 2018 à 10:55 (permalien)

On a testé pour vous - Le Grenoble Street Art Fest !


Par Loïs / Consulter l'ensemble des articles On a testé pour vous

Au programme, un mois d'art sur nos murs, de visites, de conférences, de cinéma et de rencontres autour de cet art. Pour ne rien rater de cette 4eme édition, suivez le guide !

GSAF2018_29_05_WIP Serty 00001©AndreaBerlese_preview.jpeg
Artiste SertY31 © Andrea Berlese

Le "Grenoble Street Art Fest !" Késako ?

Visuel GSAF 2018.jpg

Avant de parcourir les rues à la découverte des œuvres, une petite question. Pourquoi un festival de Street Art à Grenoble ? D’accord nous avons quelques immeubles, mais Grenoble n’est pas New York ou Harlem, alors pourquoi ici ? D’abord parce que Grenoble est riche d’une histoire liée aux balbutiements du Street Art en France. Les fresques des Malassis à Grand Place (1975), ou d’Ernest Pignon Ernest (1979) à la Bourse du Travail en sont les exemples les plus marquants. Ensuite parce que Jerôme Catz, spécialiste français du Street Art, fondateur de la galerie d’art SpaceJunk organisatrice de l’événement, est grenoblois d’origine et avait à cœur de montrer son attachement à sa ville. Et puis parce qu’entre nous, un festival de Street Art dans la ville du béton et des cimenteries Vicat, c’est du pain béni pour les (Street) artistes !

Donc un festival de Street Art, mais dans quel but ?
Faire découvrir cette discipline, décorer nos rues et embellir notre ville.
Des mots même de Jérôme Catz « créer un musée à ciel ouvert, accessible 24/24 et 7 j/7 ». Le festival présente la discipline dans toute sa diversité (peinture murale, collage, pochoir, sculpture, numérique…); invite des artistes locaux, nationaux et internationaux à intervenir sur nos murs; propose au public de se questionner sur ce mouvement et sur les messages véhiculés par les artistes. C’est grâce à cette présentation globale du Street Art, qu’en trois ans, le festival s’est imposé comme le premier festival Street Art d’Europe, attirant ainsi les plus grands artistes de la discipline.
Est-ce que je vous ai dit que tous les événements du festival sont entièrement gratuits ? Alors c’est parti pour un tour d’horizon des événements de cette année !

Grenoble Street Art Movie Fest

mosaique street art fest 2018.jpg

Véritable festival dans le festival le « Grenoble Street Art Movie Fest » s’installe en plein air du 1er au 3 juin 2018. On peut découvrir les films sous les platanes du Jardin de Ville de Grenoble, confortablement installé. Le cadre idéal pour se plonger dans cette culture, mieux connaître son histoire et ses différents mouvements. Une trentaine de films ont été retenus parmi 6 catégories. Cerise sur le gateau, certains réalisateurs sont présents pour échanger sur leur travail.
On sent la volonté des organisateurs de faire référence dans le genre, de devenir le premier et le plus grand festival de la discipline.

Les artistes

Cette année ils seront plus d’une cinquantaine à prendre part à l’événement. Sans vous faire un inventaire à la Prévert, je vous livre la liste de mes coups de cœur. Suivez le guide dans la jungle urbaine…
Assurément, à ne pas manquer, les fresques hyperréalistes de Sainer et de Sebas Velasco  (tous deux Place Louis Maisonnat, Fontaine); aller lorgner les créatures fantastiques de Pantonio (19 avenue Maréchal Randon, Grenoble.). Trois réalisations, pour autant d’artistes stars de cette discipline.

Toujours au rang des nouveautés, Mademoiselle Maurice (4 avenue du Vercors, Fontaine) et Lucretia Torva (25 rue Condorcet, Grenoble) vont faire sensation cette année.
Mais 2018, c’est aussi le retour d’artistes désormais bien connus des Grenoblois. Parmi eux, Veks Van Hilik (100 avenue Gabriel Péri, Saint-Martin-d’Hères). Il a fait grand bruit en recevant le prix « golden street art » en 2016. Il faudra également compter sur l’argentine Animalitoland (Place du 8 mai 1945, Pont-de-Claix) : elle avait marqué le festival 2016 de son trait que l’on dirait issu d’une bande dessinée.

street art fest mosaique 2018.jpg

Côté sculpture, gardez un oeil ouvert pour repérer les interventions d’Isaac Cordal, et ses statuettes satiriques, et sur celles du facétieux Samsofy, avec ses figurines jaune d’un célèbre fabricant de jouets.
On ne sait pas encore quels lieux retiendront l’attention de ces artistes, alors soyez attentifs !

Ne vous  privez pas non plus d’aller regarder les « régionaux de l’étape », Snek (Place du 8 Février 1962, Saint-Martin-d'Hères). En 2016, sa calligraphie a su toucher le cœur des grenoblois avec son œuvre « l’arme de paix», (rue Doudart de Lagrée, Grenoble). Interviennent également Etien’ (49 ter, rue de Stalingrad, Grenoble), Petite Poissone qui égrènera ses punchlines, Juin (façade de l’Office de Tourisme, 14 rue de la République, Grenoble et Gymnase du Vieux Temple, Grenoble), et Nesta (41 rue de Stalingrad, Grenoble).

Enfin, si vous ne pouvez pas vous déplacer, le Grenoble Street Art Festival vient à vous, puisque deux trams vont déambuler dans la ville.  Les oeuvres mobiles de MC Baldassari, Skio, Malpegados et Keblo sont déjà en circulation!

Les expositions

Une autre facette du travail de ces artistes s’offre à nous avec quatre expositions.
On retrouve Green, fer de lance du Street Art végétal à l’espace Vog à Fontaine, les (très nombreuses) statuettes et autres sculptures d’Isaac cordal à l’espace Vallès (Saint-Martin-d’Hères); l’artiste sulfureux et engagé Goin à SpaceJunk (Grenoble); enfin, la Maison des Associations de Pont-de-Claix accueille l’exposition « Parallèle ». Cette dernière exposition met en lien les réalisations en atelier et les fresques.
Dernière expo à ne pas manquer, comme chaque année, l’Ancien Musée de Peinture (Grenoble) fait la part belle aux différents travaux d’atelier des artistes présents sur l’événement. En sortant de l’expo, on n'a qu’une envie : découvrir les nouvelles fresques !

Amad.JPG
© Amadou Rouillon

Un événement ouvert à tous / tourné vers son public

Cette année, le festival continue de se tourner vers le public familial avec "les mercredis des enfants". Au programme : initiations, séances de médiation et jeux de pistes au village Street Art (Esplanade Alain le Ray, Caserne de Bonne, Grenoble). Si vous n’êtes pas disponible pour vous rendre avec vos artistes en herbe à ces dates, vous pouvez aussi récupérer des livrets de médiation gratuits au village Street Art.

Quant à parler médiation, étendons-nous un peu sur le sujet ! Tout au long du festival, une armée de bénévoles est présente pour vous renseigner. Chaque lieu d’intervention est signalé d’un drapeau «Grenoble Street Art Fest». Il indique la présence d’un médiateur qui pourra répondre à vos questions sur l’œuvre ou l’artiste. Et si vous souhaitez découvrir les réalisations des précédents festivals, deux parcours sont disponibles (inscription obligatoire aux visites guidées). Enfin, sachez que le dernier jour du festival, le 1er juillet est proposée une visite spéciale des oeuvres réalisées cette année.
Vous n’êtes pas disponible en juin pour faire une visite ? Pas de panique les visites guidées Street Art de l’Office de Tourisme reviennent en juillet !

Maintenant, si la balade n’est pas de votre goût, que vous avez besoin de plus de sensations, tous les samedis le festival vous propose de chausser vos baskets pour son désormais célèbre « Street Art Run ». Au programme, parcourir les œuvres au pas de course (ou en vélo, à trottinette, sur un skateboard...) et finir l’activité autour d’un goûter et d’une visite commentée de l’exposition à la galerie SpaceJunk.

GSAF2018_05_06_DEF Mad Maurice(250kb) 00003©AndreaBerlese.jpg
Artiste Mademoiselle Maurice ©Andrea Berlese

La liste des évènements du festival est encore longue avec des conférences, rencontres, Jams sessions… Si vous ne voulez rien manquer, consultez toute la programmation du Street Art Fest !

Consultez la carte des oeuvres pérennes du festival de 2015 à 2017

Maintenant vous n’avez plus d’excuses pour ne pas devenir un expert Street Art, un fin connaisseur des nouveaux artistes et de la ville ! La rue est à vous !

Concours

Avis aux amateurs de photographie : deux concours vont stimuler votre créativité et vous permettre de remporter des lots.

L'un, en partenariat avec IgersGrenoble, la Tag et l’Office de Tourisme se passe sur le réseau social Instagram. Il récompensera les plus belles mises en scène devant et avec les œuvres, avec la thématique « Streetartez-vous ». Toutes les informations sur le concours "Streetartez-vous". L'autre en partenariat avec l’association de photographes Focus Grenoble suivant deux thématiques « Artiste en action » ou « ambiance du festival ». Pour participer, rien de plus simple, il vous faut transmettre en ligne votre photo, et voter chaque jour pour les plus beaux clichés, directement sur le site du festival Grenoble Street Art Fest !