Une idée de balade pour prendre l'air, s'orienter, poinçonner !

Posté le 26 oct. 2017 à 11:29 (permalien)

On a testé pour vous - les parcours permaments de course d'orientation à la Bastille


Par Céline et Stéphanie / Consulter l'ensemble des articles On a testé pour vous

 

2017-10-26 13_50_56-Parcours d'orientation.jpg

Cette période de l’année est très certainement l’une des meilleures pour partir à la découverte des pentes de la Bastille. L’air y est rafraichissant et les couleurs éclatantes, tout comme les points de vue dont on bénéficie, sur la ville, sur les montagnes. Tentées depuis quelques temps par les parcours de course d’orientation permanents proposés le long des sentiers fortifiés, Céline et moi nous sommes finalement lancées sur le parcours de la Porte Saint-Laurent. Nous sommes passées au préalable par l’Accueil de l’Office de Tourisme pour y récupérer la carte qui nous permettrait de nous orienter.

Mais qu’est-ce qu’une course d’orientation ? C’est très simple :  l’objectif est de se repérer grâce aux éléments naturels et artificiels (arbre isolé, rocher, banc, panneau) pour trouver des balises symbolisées sur la carte par un cercle rouge, et ceci afin de suivre un itinéraire précis. À chaque balise trouvée, la carte est poinçonnée à l’aide d’une pince rouge encastrée dans un poteau en bois. Le but est de trouver toutes les balises et de toutes les poinçonner sur la carte. Très ludique comme activité !

Pour chaque course d’orientation – il y a quatre parcours sur le site de la Bastille – il faut rejoindre le point de départ (symbolisé lui par un triangle rouge).
 

Nous nous sommes donc dirigées vers la gare de départ du Téléphérique Grenoble-Bastille, point de départ du parcours « Porte Saint-Laurent ». Le soleil ainsi qu’un grand ciel bleu étaient au rendez-vous, tout comme les couleurs de l’automne : un décor parfait pour notre activité. En observant notre carte, nous avons repéré que le chemin vers la première balise allait nous mener de l’autre côté de l’Isère, sur la Place de la Cymaise. Là se trouve la fontaine du Lion et du Serpent, entourée de terrasses fort agréables qui nous auraient presque donné l’envie de (déjà) faire une pause. Mais nous n’avons pas perdu de vue notre « mission » : trouver les 7 balises de notre course d’orientation. Et la première était là. Premier poinçon effectué !

2017-10-26 12_28_24-Document1 - Word.jpg

Puis nous avons suivi la rue Saint-Laurent au gré de ses façades joliment restaurées jusqu’à la Porte du même nom. La seconde balise se trouvait à deux pas, juste à l’entrée du portail menant au Musée Archéologique et aux premières fortifications de la Bastille. Résultat : un second poinçon. Et à partir de là, nous avons emprunté le sentier remontant vers le sommet du fort pour y trouver les cinq balises restantes. Le long du parcours, nous avons pu en apprendre un peu plus sur les pierres qui composent l’éperon rocheux de la Bastille, nous avons observé les hauteurs de la ville, pris le temps de repérer les rues, les toits des immeubles, les différents sommets, etc. Il faut dire que le panorama se prête facilement à tout cela. Et les poinçons se sont succédés, jusqu’au dernier.

2017-10-26 14_01_55-Document1 - Word.jpg

 

2017-10-26 14_23_06-Document1 - Word.jpg

Nous avons finalement terminé notre « course » le long des murs séculaires du Musée dauphinois, la ville à nos pieds, puis nous sommes redescendues en suivant les pavés de la « Montée Chalemont » avant de retrouver la fontaine du Lion et du Serpent. Ainsi, la boucle était bouclée, la carte entièrement poinçonnée et la course réussie !

C’est une activité simple, à faire en famille, entre amis, avec pour seul équipement des chaussures confortables pour la marche et peut-être une bouteille d’eau !

 

 

 

 

 

Pour en savoir plus sur les 4 parcours permanents de course d’orientation à la Bastille, mais également ceux de toute la Métropole, c’est ici !