On a testé pour vous - Les vitraux d'Arcabas - Grenoble France

L'art sacré contemporain

Posté le 26 sep. 2016 à 09:20 (permalien)

On a testé pour vous - Les vitraux d'Arcabas


Par Maëlle / Consulter l'ensemble des articles On a testé pour vous

Arcabas est le pionnier d’un nouveau genre artistique : l’art sacré contemporain ! A travers la France et le monde, il a créé des œuvres monumentales qui continuent d’inspirer les visiteurs, croyants comme non croyants. Depuis les années 1950, il a élu domicile à Saint-Pierre de Chartreuse et a durablement marqué le patrimoine de l’Isère et de la métropole grenobloise.
Je suis donc partie sur les traces de ces œuvres à Grenoble et dans les alentours !

Vitraux arcabas basilique sacrée coeur © M. Ledru OTGM  (3).JPG
Vitraux signés Arcabas Basolique du Sacré-Coeur © M. Ledru OTGM

Ma première étape est sans doute son œuvre la plus aboutie, à quelques dizaines de kilomètres de Grenoble : l’Eglise de St Hugues de Chartreuse, devenue Musée d’Art Sacré Contemporain depuis. Un médiateur du patrimoine s’approche de moi et me demande si j’ai besoin de quelques explications – j’accepte avec plaisir. J’apprends d’abord que « Arcabas » est le surnom que s’est donné Jean-Marie Pirot quand il était professeur à l’école des Beaux-Arts de Grenoble : celui-ci vient de la contraction de deux graffitis de ses élèves « Arc-en-ciel » et « A bas Malraux » !

Après une visite guidée improvisée de cet ensemble réalisé entre 1953 et 1986, le médiateur m’apprend qu’il existe aussi des œuvres d’Arcabas un peu plus bas au Sappey-en-Chartreuse, et à Grenoble-même, au cœur de la Basilique du Sacré-cœur rénovée. Je décide de suivre ses conseils !

musee_st_hugues_©JB-Strobel.jpg
Musée d'Art Sacré Contemporain © JB Strobel Chartreuse Tourisme
Vitraux arcabas eglise sappey© M. Ledru OTGM  (5).JPG
Vitraux Eglise Sappey-en-Chartreuse

Je me rends donc sur la place centrale du Sappey-en-Chartreuse, petit village niché au pied du point culminant de la Chartreuse – Chamechaude. Les rayons du soleil sont intenses, j’en profite pour entrer dans l’Eglise et découvrir ces vitraux  dont on m’a parlé plus tôt. La lumière traverse les œuvres avec une intensité saisissante, et je retrouve avec splendeur la beauté du style artistique d’Arcabas, ainsi que sa façon de rendre un lieu accueillant. L’art contemporain qui semble parfois inaccessible, se laisse appréhender ici sans difficultés.

Vitraux arcabas basilique sacrée coeur © M. Ledru OTGM  (2).JPG
Basilique Sacré-Coeur © M. Ledru OTGM

Retour sur Grenoble pour la dernière étape de mon parcours « Arcabas » : la Basilique du Sacré-Cœur !
Entièrement rénovée et ouverte au public depuis mai dernier, je pénètre dans cet édifice immense. Devant moi, je compte 24 emplacements de fenêtres, dont 6 accueillent des vitraux géants de 6m sur 1,5m. Une personne présente sur le site me raconte qu’Arcabas, aujourd’hui âgé de 90 ans, a longtemps hésité pour effectuer ces œuvres. Sa condition était que Mr Berthier – Maître-verrier qui réalise les vitraux - s’engage à poursuivre le travail à partir de ses croquis dans l’éventualité où les 24 vitraux ne seraient pas installés avant la fin de sa vie.

Grenoble_Basilique_Sacré_coeur_2012.jpg
Basilique Sacré-Coeur
photo_arcabas.jpg
Arcabas
 

Je monte au 1er étage, où les étapes de la rénovation de ce patrimoine sont relatées en images. Désormais, la Basilique ouvre ses portes du coté de la Gare, pourquoi ne pas profiter d’une longue correspondance entre deux trains pour venir admirer le travail d’Arcabas ?