Les coups de coeur des Journées du Patrimoine

Posté par Céline BAUDIN (celine.baudin) le 2 sep. 2021 à 10:56


Par Estelle / Consulter l'ensemble des articles On a testé pour vous

Les Journées du Patrimoine 2021 : samedi 18 et dimanche 19 septembre 2021

Les équipes de l'Office de Tourisme partagent avec vous leurs coups de coeur pour les Journées du Patrimoine.

Nous travaillons toute l'année à la valorisation de notre territoire, nous connaissons et aimons notre patrimoine et souhaitons partager avec vous les lieux qui nous font vibrer.

En plus de nos coups de coeur, il y a bien d'autres lieux et visites qui méritent le détour dans la métropole, consultez tout le programme des Journées du Patrimoine 2021

La Tour Perret

Anne-Carole
" La Tour Perret, plus élégante des Grenobloises, véritable trait d’union entre le tourisme industriel passé et présent"

En plein cœur du centre-ville, située dans le parc Paul Mistral , la Tour Perret est pour moi l’un des symboles forts du paysage urbain Grenoblois.

Tour Eiffel locale pour certains, phare lumineux pour d’autres, elle est avant tout, une tour d’observation et d’orientation, qui s’impose comme la toute première en béton armé construite au monde ! Classée au titre des monuments historiques en 1998, elle demeure à ce jour l’unique vestige de l'Exposition Internationale de la Houille Blanche et du Tourisme, organisée dans le parc Paul Mistral en 1925.
À l’occasion des Journées du Patrimoine, l’Office de Tourisme propose aux visiteurs grenoblois et d’ailleurs une visite guidée du chantier de restauration de la Tour Perret commencé en 2020. 

En effet, la belle dame se refait une beauté… Mais ce n’est pas de tout repos ! Phases d’étude, découverte de la « bonne recette » de ciment, contraintes de hauteurs, d’adhérences… Le guide conférencier nous exposera tout le processus de restauration, tout en agrémentant la visite de plusieurs anecdotes historiques surprenantes. Alors, « Perret-s » pour l’aventure ?

Plus d'informations sur la Tour Perret

Un samedi du patrimoine sous le signe de la découverte des Savoir-Faire

Anne-Marie

Samedi matin, je réserve ma visite guidée du Laboratoire ARC-Nucléart sur le site du CEA/Grenoble pour découvrir les équipes d’ingénieurs et techniciens en chimie, biologie, entomologie, physico-chimie et physique nucléaire, conservateurs-restaurateurs, régisseur de collections, photographe, mécanicien, qui travaillent ensemble au service de notre patrimoine. 

Puis passage par la Galerie Origin à Fontaine qui propose un agenda d’expositions original et varié. Toujours l’occasion de découvrir les créations d’artisans locaux et contemporains.

Autre arrêt à Fontaine dans une ambiance coffe shop pour visiter l’atelier-boutique du Café Chulo qui torréfie sur place. Encore une histoire de savoir-faire autour d’une passion partagée pour le café, pour ces deux personnes formées aux métiers de Barista et torréfacteur. 
J’emporte ma boisson pour en savourer tout le goût et les sensations d’un café de qualité fraîchement torréfié dans le parc du Château de Sassenage .

Et pour finir l’après-midi, direction l’Orangerie du Château de Sassenage à la rencontre des Artisans d’Art de l’Isère de toutes corporations - Architectes du Patrimoine, Architectes d’intérieur, Décorateurs d’intérieur et Photographes d’Art - qui exposent  afin de promouvoir et mettre en valeur la qualité et l’exigence mises en œuvre dans leurs réalisations.

© Etienne Eymard Duvernay

Théâtre municipal de Grenoble

Estelle

"J’ai hâte d’explorer les recoins de cet édifice mythique"

Le Grand Théâtre ouvre ses portes au public et propose une visite guidée , pour découvrir l’envers de ses décors. Au travers de plus de 200 ans d’histoire, je vais découvrir ses plus secrètes anecdotes.

Amatrice de théâtre et de performances artistiques en tous genres, j’ai toujours été émerveillée par la beauté et la complexité des costumes de scène. C’est pourquoi je continuerai ma journée avec la visite Zoom sur le métier de costumière , en immersion dans l’un des « métiers de l’ombre » du théâtre. Quelle chance de pouvoir en apprendre plus sur ces petites mains délicates qui font d’un simple bout de tissu, une véritable œuvre d’art ! Les deux costumières du Grand Théâtre vous proposeront de découvrir tous leurs savoir-faire, leurs techniques et leur quotidien atypique. L’occasion rêvée de connaitre ceux qui, loin du feu des projecteurs, mettent en lumière les artistes de plus de 15 spectacles chaque année !

Plus d'informations sur le Théatre municipal de Grenoble

© TMG

La Casamaures

Laurent
" Une folie orientaliste et la première maison au monde construite intégralement en ciment "

Perché sur les hauteurs de Saint-Martin-le-Vinoux, ce chef d'oeuvre néo-mauresque, sauvé de la ruine il y a quelques décennies, donne l'illusion de l'Orient aux portes de Grenoble. La villa, La Casamaures  crée la surprise avec ses façades néo-mauresques qui défient le paysage grenoblois. On y accède par un parc verdoyant agrémenté de sculptures, de fontaines et de bassins.

À l'intérieur, le rêve orientaliste se poursuit sur 3 niveaux avec notamment ce jardin d'hiver du XIX° particulièrement étonnant.
Bâti comme un décor rappelant les maisons des rives du Bosphore, et sans doute récupéré dans une exposition coloniale, il servait de lieu de réception. Dans la salle à manger et le salon une architecture de lumière a été mise en place avec des vitraux colorés qui, au fil des heures de la journée, plongent les visiteurs dans une lumière différente. Sur les murs, des papiers peints réalisés à la main, représentent une vision idyllique de l'Orient.

Redevenue aujourd'hui un lieu de vie, La Casamaures sert désormais de cadre à des manifestations culturelles et à des expositions d'art contemporain

Plus d'informations sur la Casamaures et sur les visites pendant les Journées du Patrimoine

La Casamaures © Sylvie Jeanson

Visite guidée du Musée et Escape Game - Sur les pas des frères Champollion

Pauline

"Mon coup de cœur de cette année va directement au Musée Champollion et à ses escapes games !"

L'ancienne demeure familiale à Vif accueille depuis peu ses premiers visiteurs à la découverte de la vie de l'illustre égyptologue Champollion et de son frère Jacques-Joseph. C'est avec beaucoup de plaisir que j'arpente les pièces chargées d'histoires. Je découvre la profonde complicité qui liait les deux frères et tout le processus qui a permis à Jean-François Champollion de comprendre le fonctionnement des hiéroglyphes ! Une visite guidée du musée qui, à coup sûr, ravira toute la famille !

Pour compléter cette journée découverte, le musée propose cette année trois escapes games « Sur les pas des frères Champollion  » créés par Challenge the Room, à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine. Réflexion et sens de l'observation seront nécessaires pour réussir ce challenge qui nous plonge dans l'univers des frères Champollion ! Allez, c'est décidé, je relève le défi !

Plus d'informations sur le musée Champollion et découvrez le musée Champollion à travers la visite d'Elise.

Musée champollion © GAT ECH

Préfecture et Archives départementales de l’Isère

Elise

"Le seul défaut des Journées Européennes du Patrimoine ? Elles ne durent pas assez longtemps pour tout faire !"

Ce que je préfère dans les Journées Européennes du Patrimoine, c’est la possibilité de rentrer dans des monuments dans lesquels on ne peut pas pénétrer en temps normal. J’adore cette impression d’être une petite souris, se faufilant dans les endroits les plus secrets ! Si, en plus, je peux découvrir leur histoire et leurs merveilles, je suis comblée.

Cette année, mes préférences vont à deux lieux. D’abord, à la Préfecture de l’Isère : ses salons de réception vous ouvrent leurs portes et, croyez-moi, c’est aussi impressionnant qu’intéressant de suivre le guide dans ces enfilades dorées. N’oubliez pas de réserver.

Ensuite, direction le nouveau bâtiment des Archives départementales de l’Isère, inauguré cette année. Si vous êtes aussi curieux que moi, les Journées Européennes du Patrimoine sont l’occasion d’entrer dans cette véritable mine aux trésors pour les passionnés d’Histoire et d’histoires. Architecture ou coulisses , deux visites sont proposées pour mieux comprendre le fonctionnement de cette incroyable institution.

Préfecture de l’Isère © Service photo ville de Grenoble

La Belle Electrique

Sophie

"Dans les pas des grands artistes : l'envers du décor à la Belle Electrique"

Chaque année, les Journées Du Patrimoine sont l’occasion de découvrir des lieux insolites et culturels de la métropole Grenobloise. L'an dernier, j’ai beaucoup apprécié marcher sur les pas d’artistes célèbres et découvrir l’envers du décor de la salle de spectacle La Belle Électrique. Cette salle située dans l'ancien quartier industriel Bouchayer-Viallet, est très populaire et bien connue des amateurs de musiques actuelles. J’ai eu beaucoup de plaisir à découvrir sonfonctionnement, monter sur cette immense scène et entrer dans les coulisses ! Je conseille particulièrement cette visite originale, accompagnée par l’équipe sympathique de la salle et des membres de l’Association MixLab". Une vraie découverte pour les mélomanes grenoblois et d'ailleurs !

Plus d'informations sur la Belle Electrique et sur les visites guidées dans le cadre des Journées du Patrimoine

La Belle Electrique © Nils Louna

Les Cuves de Sassenage

Nicolas

"Visite libre comme l'air aux grottes des Cuves de Sassenage : Un lieu incontournable, à deux pas de Grenoble et aux portes du Vercors !"

Les Cuves représentent pour moi un endroit fascinant, façonnées par la nature, qui saura émerveiller les petits comme les grands. Classé parmi les 7 Merveilles du Dauphiné, c'est également un endroit chargé de mystères et de légendes; ne dit on pas que la fée Mélusine y habite et que ses larmes remplissent les Cuves ?

Ce sera à vous de le découvrir en parcourant le sentier qui mène aux grottes (20 min de marche à partir du parking) et en profitant à votre rythme de ce patrimoine hydrogéologique millénaire. 

Plus d'informations sur les Cuves de Sassenage et sur les visites guidées dans le cadre des Journées du Patrimoine .

Les Cuves de Sassenage © OTGAM L. ravier

« Retour aux articles réçents