Le 9 mars 2022

Baisers voulus, baisers volés : de Corrège à Warhol etc.

Activité événement : Conférence / Débat / Rencontre

Une conférence présentée par Christian Loubet, historien de l’art.

Lire plus Voir moins

Le baiser -ce « point rose qu’on met sur l’i du verbe aimer » (Rostand) - est un thème récurrent de l’art occidental. Depuis les chastes bises de la Vierge à l’enfant Jésus, jusqu’aux étreintes les plus variées, on constate une évolution très nette. De la suggestion poétique d’un Corrège à l’exhibition franche d’un Rodin, la tradition a magnifié l’acte mineur mais décisif de la première fusion des amoureux. Dans l’union intime des corps offerts, des bouches ouvertes, des lèvres humides, la sensualité s’exacerbe. A la fin du XIXe et au XXe siècle on réduit l’étreinte à une évocation ambivalente (Munch, Lautrec, Picasso) pour montrer aussi le risque du piège. Il y a les baisers voulus et les baisers volés. De nos jours, inflation et dévaluation tuent le « baiser », jadis figure sublime, devenu menue monnaie des amoureux. Peut-être conserve-t-il son importance au cinéma quand une visée cadrée et dynamique stimule encore la libido des spectateurs. La peinture n’en fait plus guère cas… Mais voilà qu’une pandémie nous rappelle à propos son importance, derrière la barrière du geste interdit !


Tarifs

Plein tarif : 10 €, Tarif réduit : 4 €.

Adhérents : 8€.

Périodes d’ouverture

Mercredi 9 mars 2022 de 18h30 à 20h.

Équipements et caractéristiques

  • Animaux refusés
  • Accessible en fauteuil roulant en autonomie
Voir la carte interactive

Accès

Tramway ligne B, arrêt Notre-Dame Musée
Lignes 16 & 62 arrêt "Notre-Dame Musée"
Accès routier : A48, sortie Grenoble Bastille, A480 sortie Grenoble centre

  • Latitude : 45.194680
  • longitude: 5.732031