Des rues et de l'art

Posté par kapt le 15 avr. 2021 à 10:01


Par Céline / Consulter l'ensemble des articles On a testé pour vous

« Au bout de chaque rue, une montagne » cette phrase de Stendhal résonne encore aujourd’hui pour tous ceux qui foulent du pied les rues de Grenoble. Si Stendhal vivait encore aujourd’hui il ajouterait sûrement l’art à sa célèbre phrase.

Grenoble est une ville dynamique où la création jaillit de toute part, artistique, économique, innovante. Depuis plusieurs décennies, l’art est de plus en plus présent dans les rues. La ville est « un musée à ciel ouvert ».

Qu'elles soient anciennes ou modernes, ce sont près de 150 œuvres qui sont implantées dans l’espace public. Une richesse à portée de main, vous n'avez plus qu'à suivre le guide pour dénicher les plus confidentielles.

"Monsieur Loyal" d’Alexandre Calder

Des sculptures dans la ville

En 1967, en lien avec l’accueil des jeux olympiques de Grenoble de 1968, la ville organise le Premier Symposium français de sculpture. De nombreuses sculptures sont alors installées sur l’espace urbain. De grands noms sont associés à cet événement : Alexander Calder, Marta Pan, Étienne Hajdu…  En 2017, la ville obtient le label « Ville d’art et d’histoire », un site internet est créé ainsi que des parcours pour mettre en lumière ces sculptures.
Trois parcours-découverte rassemblent des œuvres de différentes époques et s’articulent autour de plusieurs quartiers de Grenoble.

Le guide présentant ces trois parcours est disponible en ligne.
Pour en savoir plus sur les œuvres de toutes les époques à découvrir à Grenoble.

Une nouvelle version de ces parcours est disponible.

"Pierre du Terrail, seigneur de Bayard" statue de bronze Nicolas Raggi
Fontaine au lion et au serpent
Sculpture de Klaus Schultze

AU COEUR DE LA VILLE

Ce parcours commence au Jardin de Ville , puis passe par la place Saint-André et la place Notre-Dame . Il met en lumière le décor en trompe l’œil du théâtre municipal qui donne sur les quais de l'Isère. Il se poursuit avec le Jardin des Plantes , le patio de l’Hôtel de Ville et le Parc Paul Mistral , pour s’achever avec "L’enfant de Tchernobyl", œuvre de Jean-Marc Rochette récemment installée dans le parc Hoche .


EN CHEMIN VERS LE MUSÉE

Le départ se fait à la gare avec l'œuvre "Les Trois Pics" d’Alexander Calder puis direction le jardin des Dauphins de l'autre coté de l'Isère pour admirer la statue équestre de Philis de la Charce, avant de poursuivre le long des quais jusqu'à la "Fontaine du lion et du serpent". Traversez à nouveau l’Isère et rendez vous à "L’étoile polaire" de Mark di Suvero, puis dans le parc de sculptures Albert Michallon, pour terminer sur l’esplanade du musée de Grenoble avec "Monsieur Loyal" d’Alexander Calder


AU SUD DE LA VILLE

Ce parcours présente les œuvres aux abords du Conservatoire et de la maison de la Culture. Il nous entraîne ensuite vers les sculptures du Symposium de 1967 au Village Olympique et le décor VIT VITTT conçu par Blaine et Ricciotti à la station de tram Polesud Alpexpo, pour terminer avec Les Géants de Klaus Schultze à la Villeneuve.

"BROKEN GLASS" Simon Berger © Andrea Berlese Photography
" I'M NEW HERE" Yann Chatelin © AndreaBerlesePhotography

Le Street art

Depuis 2015, ce sont près de 200 fresques pérennes qui ont été réalisées dans Grenoble, Fontaine, Le Pont de Claix et Saint-Martin-d’Hères. Certains murs sont choisis sur l’espace public au plus proche des axes de circulation douce (lignes de tramway, pistes cyclables, lignes de bus)  alors que d'autres sont situés dans des rues moins passantes, dans lesquelles on cherche avec plaisir  la prochaine œuvre qui s’offrira à notre regard.

Bon plan : Découvrez les œuvre de Street Art réalisées dans la métropole grâce à l'application du Street Art Fest Grenoble-Alpes. Elle répertorie des informations sur ces fresques créées dans le cadre du festival. Une découverte à faire à pied, en tram ou en vélo.

Déambuler dans la ville devient alors une perpétuelle découverte. Et tout cela gratuitement !

Retrouvez l'ensemble des œuvres Street Art réalisées lors des festivals de 2015 à 2019

« Retour aux articles réçents