Grottes de Mandrin

Patrimoine naturel : Grotte, Point de vue

Les grottes dites de « Mandrin » font référence à une légende populaire grenobloise qui raconte que le célèbre bandit du XVIII siècle, né à Saint-Etienne de Saint-Geoirs, cherchait ici refuge.

Lire plus Voir moins

En réalité, ces grottes réalisées par l’Armée en 1843/1844, sont beaucoup plus récentes et n’ont pas de lien avec Mandrin.
Le site sert tout d’abord de carrière de pierres pendant la construction du fort de la Bastille. Puis le Génie militaire comprend que des grottes creusées ici pouvaient compléter le système défensif, offrant aux défenseurs la possibilité de prendre l’ennemi à revers, si celui-ci tentait d’attaquer le donjon et s’avançait sur le glacis.
Des grottes furent donc creusées, en partie à la dynamite, et aménagées de façon à s’orienter vers le glacis. Pour les relier au fort de la Bastille, un passage souterrain fut percé dans la montagne pour permettre aux soldats de circuler sans être vus par l’ennemi. Depuis les grottes, le souterrain qui compte 80 marches, se prolonge par un chemin qui aboutit près de la porte du fort.
Le souterrain est ouvert au public qui en apprécie particulièrement la fraicheur en été.


Tarifs

Accès libre.

Périodes d’ouverture

Toute l'année.

Équipements et caractéristiques

  • Animaux acceptés
  • Parking à proximité

Accès

Accessible par le téléphérique Grenoble-Bastille ou à pied par les sentiers.

  • Latitude : 45.201459
  • longitude: 5.723612

Environnement

  • En ville
  • En montagne

À voir aussi

⇧