Sanctuaire de Notre Dame de La Salette

Patrimoine culturel : Site et monument historique

Lieu du second grand pèlerinage en France après Lourdes, cette basilique reste un monument marquant de l'architecture religieuse en Isère. Au-delà des rassemblements du 15 Août et du 19 Septembre, le site, perché à plus de 1800 mètres, mérite le détour.

Lire plus Voir moins

La Basilique de Notre-Dame de la Salette est une grande église de plan basilical, composée de cinq nefs terminées par une abside ou des absidioles. Ouvrant par une façade néo-romane encadrée par deux grandes tours-porche abritant des cloches au sommet, l'église est constituée de volumes intérieurs très élancés. Ses voûtes d'arête retombent sur de très hautes et fines colonnes, reposant sur de hauts piédestaux. Les fenêtres hautes étant aveugles, l'éclairage ne provient que des fenêtres des premiers bas-côtés. Le chevet de l'église se compose de deux absidioles de part et d'autre d'un chœur avec travée droite et abside en cul-de-four, orné de peintures murales. Sur le cul-de-four, un Christ en gloire est précédé (travée droite) d'une représentation des symboles du tétramorphe, œuvre de l'artiste Arcabas. Du même artiste, on peut contempler dans les bas-côtés extérieurs, un "Christ aux noces de Cana" et une "Déploration de Marie à la Croix". On peut aussi y admirer des vitraux de grande qualité comme le Cycle du Rosaire (abside du chœur), conçu dès 1857 par l'architecte et décorateur parisien Adrien-Louis Lusson (1788 - 1864), le cycle de la Passion du Christ par l'atelier Thibaud de Clermont - Ferrand, conçu en 1864 (nef) et de nombreuses verrières des ateliers grenoblois Bernard et Bessac (1895 - 1897).
Plus tardivement, les parties orientales de l'édifice ont été accolées par des bâtiments administratifs et d'accueil (dont un musée privé) avec lesquels des communications ont été percées. En extension du bâtiment administratif principal, reliée au grand couloir desservant accueil, réfectoire et salons d’attente, la chapelle de la Rencontre (1995) mérite un détour. Elle est l'œuvre de l'architecte René Maison, ayant aussi construit la nouvelle église de la Salle-en-Beaumont. Fondée sur des piliers de béton, elle présente une forme polygonale, ouverte sur l'extérieur par deux larges pans vitrés, focalisée sur une estrade en arc de cercle. Les vitraux sont réalisés par Arcabas.
A l'avant de la Basilique, dans le cimetière des Pères se trouve la première chapelle (reconstruite, puis déplacée). Ce petit édicule carré de trois mètres de côté, est bâti en pierre de taille calcaire de deux couleurs différentes (marbré et gris-bleu :calcaire de Laffrey ?). Il est ouvert sur trois côtés par des baies à l'encadrement très architecturé. La chapelle abrite un statue grandeur nature de la Vierge qui occupe entièrement le petit espace intérieur.


En 2015, le restaurant et l'hostellerie vous accueillent du 21 mars au 11 novembre.


Tarifs

Moyens de paiement
  • Carte bancaire/crédit
  • Chèque Vacances

Accès libre.

Périodes d’ouverture

Toute l'année, tous les jours.

Équipements et caractéristiques

  • Animaux refusés
Voir la carte interactive

Accès

Pour y accéder en transports en commun : une navette assure la liaison depuis Corps, en saison uniquement : Juillet, Août. Le reste de l'année, se rapprocher de taxis (Taxi de l'Obiou sur Corps, Taxi Murois à La Mure).

  • Latitude : 44.859185
  • longitude: 5.978794

Environnement

  • En montagne