À cheval entre deux époques - Grenoble France

À cheval entre deux époques

HISTOIRE & SECRETS #2

Amoureux du patrimoine caché, nous vous dévoilons l’histoire de détails architecturaux et du patrimoine de la Métropole grenobloise.

Pour ce deuxième épisode de la série, voyagez dans le temps pour rejoindre le début du 20e siècle et le quartier Championnet, alors en plein chantier ! On y trouve une mystérieuse tête de cheval au n°7 de la rue Génissieu, témoignage du passé prestigieux des véhicules hippomobiles dans les Alpes.

L'immeuble Repellin

La rue Génissieu, alors, s’appelle encore rue de la Pépinière car elle traverse de nombreux vergers. L’immeuble du n°7 est construit par Joseph Marius Repellin vers 1900 : regardez bien, il a inscrit ses initiales M & R des deux côtés du portail !

Originaire des plateaux du Vercors, M. Repellin fait fortune grâce à une importante entreprise de transports proposant des excursions touristiques dans tout le Dauphiné. Son frère, quant à lui, est le propriétaire du Café des Deux Mondes, l’une des terrasses les plus célèbres de la place Grenette.


 

Une tête mystérieuse

Le bel immeuble de M. Repellin possède un portail imposant, orné d’une belle tête de cheval en pierre bien mystérieuse. Aujourd’hui encore, on ignore son origine même si beaucoup pensent qu’elle viendrait des écuries d’un château de Saint-Égrève.

Autre détail décalé : si la sculpture et le portail sont en pierres naturelles, le reste du décor de l’immeuble est en pierres factices, c’est-à-dire en ciment moulé, un matériau très prisé des Grenoblois de cette époque.


 

La fin d'une époque

Si le cheval est roi à cette époque, l’automobile va pourtant peu à peu le remplacer. L’entreprise Repellin devient Repellin Traffort et investit dans une flotte de cars Berliet CAA, assurant le service régulier sur les lignes PLM de la route des Alpes, en particulier entre Grenoble et Villard-de-Lans.

Si les voitures à cheval et les transports Repellin Traffort ont aujourd’hui disparu, il reste néanmoins cette belle tête sculptée. Vestige du passé, elle côtoie pourtant de près l’avenir : au coin de l’immeuble, on retrouve une fresque du Grenoble Street ArtFestival signée de Mr Wany.

Alors, pour en savoir plus, guettez la prochaine visite du quartier Championnet avec un guide conférencier de l’Office de Tourisme Grenoble-Alpes Métropole !